Accueil RecettesPar saisonPrintemps Tarte toute crue fraises-matcha et son extraordinaire crème pâtissière (avec option pâte cuite)

Tarte toute crue fraises-matcha et son extraordinaire crème pâtissière (avec option pâte cuite)

par Clémence

 

Encore une tarte ?? Oui oui, mais pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit d’une version 100% crue de la sacro-sainte tarte aux fraises, LE symbole du printemps (avec l’ail des ours, les asperges et la monodie de sève de bouleau). Cette fois, j’ai eu envie de marier ces petites merveilles avec du thé matcha, pour sa jolie couleur, sa richesse en antioxydants et sa légère amertume qui relève si bien la douceur des fraises. Dans ce crust très croquant et très riche en fruits secs il y a aussi des amandes et des noix de macadamia (vous pouvez utiliser uniquement des amandes), des flocons d’avoine (sans gluten si souhaité) et un peu de miel, à remplacer par du sirop d’agave, d’érable ou de riz pour une version 100% végétale. Et de l’huile de coco pour faire tenir le tout et parce que les fruits rouges et la coco c’est une belle histoire d’amour.

 

 

Note sur le crust : ne vous étonnez pas si votre préparation a l’air plus sèche que celle des deux photos ci-dessous, la première version était très facile à travailler mais un peu trop grasse, je l’ai donc revue en diminuant les quantités d’huiles mais en conservant les photos d’origine. La pâte est friable au moment de garnir le moule, comme beaucoup de mes pâtes crues, c’est normal : étalez-la entre deux feuilles de papier sulfurisé, transférez dans le moule puis ôtez la feuille supérieure  et reconstituez les morceaux cassés sur le bord en appuyant du bout des doigts pour amalgamer – une fois refroidie et l’huile de coco solidifiée, la pâte se tiendra très bien. C’est aussi la raison pour laquelle je vous conseille vivement de conserver cette tarte au frigo et de la sortir cinq minutes avant dégustation.

Si vous préférez les pâtes cuites, je vous suggère la recette publiée le 18 mai 2017 sur mon compte instagram, qui est une variante autour de cette recette de sablés et que j’aime vraiment beaucoup, surtout avec des fruits rouges car il y a également de la coco et une touche de gingembre. Elle est très croustillante, ultra facile à préparer et l’œuf peut être remplacé par 50g environ de lait d’amande (à ajuster, on doit pouvoir former une boule de pâte).

 

Mais ce que je voudrais vraiment mettre en avant dans cette recette, c’est la crème crue que j’ai glissée entre le crust et les fraises. Des crèmes à base de noix de cajou j’en ai déjà fait pas mal de fois, toujours un peu sur le même principe : des noix de cajou ramollies quelques heures dans de l’eau fraîche, du jus de citron, un sucre naturel au choix et juste assez d’eau ou de lait végétal pour obtenir la texture souhaitée, plus ou moins crémeuse selon l’utilisation que l’on souhaite en faire. Et puis, j’ai eu envie pour cette tarte de tester une des recettes de ce livre, ma référence absolue en cuisine crue.

 

 

Je vous ai déjà raconté l’histoire : en week-end à Londres il y a quelques années, je suis tombée sur cette petite librairie dédiée uniquement au livre culinaire… 10 minutes avant sa fermeture. J’ai donc dû choisir au hasard et à toute vitesse et je suis repartie avec le livre d’un inconnu du nom d’Omid Jaffari, chef iranien spécialisé en cuisine cru, éthique et botanique désormais installé en Australie (trop loin pour tester son resto, damned). Bien m’en a pris, il est devenu depuis l’un des grands favoris de ma bibliothèque culinaire : je n’ai testé que les recettes sucrées, faute d’un bon déshydrateur pour réaliser les autres (je rêve d’un Excalibur) et elles sont toutes parfaites, incroyablement gourmandes et totalement irréprochables au niveau nutritionnel (même si on retrouve du nectar de coco un peu partout, y compris dans les recettes salées, comme agent de texture autant que de saveur j’imagine). Sauces, tartes, glaces et de nombreuses recettes au chocolat cru, ainsi que les basiques de la cuisine crue végétale et sans gluten – dont de nombreux “produits laitiers” à base de cajou : tout est réussi et inratable. Certes, un jour il faudra que j’apprenne à lever le pied sur la cajou, vraiment pas écolo, mais pour le moment j’avoue que je referai cette incroyable recette encore et encore. Après quelques heures au frigo, sa texture est absolument parfaite et le goût, mamma mia… Si vous préparez les quantités indiquées dans la recette ci-dessous il vous en restera probablement, conservez-la 2-3 jours au réfrigérateur et dégustez-la avec des fruits frais, sur une tarte au myrtilles (recette étonnante à venir sur mon compte Instagram ), dans une crêpe ou – j’avoue – direct à la petite cuillère.

 

 

Si je vous ai donné envie d’en savoir plus sur Omid Jaffari, je vous suggère d’aller jeter un coup d’oeil par ici, ou sur son blog, plus alimenté depuis 2012 mais sur lequel vous trouverez peut être des idées interessantes. Aux dernières nouvelles, il s’orienterait vers une cuisine encore plus éthique, très branchée fermentation et moins riche par exemple en huile de coco et beurre de cacao. Vivement son prochain livre !

Et vous, votre livre de cuisine saine préféré?

 

 

 

Tarte aux fraises et crème pâtissière 100% crues

Imprimer
Pour: 6 personnes Temps de préparation:
Nutrition facts: 200 calories 20 grams fat
Avis 3.8/5
( 9 votes )

INGREDIENTS

  • Pour le crust
  • 60 g de noix de macadamia
  • 60 g d'amandes
  • 120 g de flocons d'avoine (sans gluten si souhaité)
  • 2 ou 3 c. à café de thé matcha (selon les goûts et la puissance du thé utilisé)
  • 60 g d'huile de coco
  • 30 g de miel (liquide ou crémeux)
  • ...
  • Pour la crème pâtissière (recette extraite de Raw, d'Omid Jaffari)
  • 120 g de noix de cajou, trempées 3-4 heures
  • 60 g de nectar de coco
  • 35 ml de jus de citron
  • 1 bouchon de rhum
  • 1/2 c. à café de vanille en poudre
  • 1 belle pincée de sel
  • 120 g d'huile de coco fondue et refroidie
  • ...
  • 200 g de fraises

INSTRUCTIONS

  1. Préparez le crust : mixez les amandes, les noix de macadamia et les flocons. Faites fondre l'huile de coco avec le miel à feu doux, versez sur le mélange précédent ainsi que le thé matcha et mélangez jusqu'à l'obtention d'une boule de pâte (ajoutez un peu d'huile si besoin, la préparation doit s'amalgamer lorsqu'on appuie dessus). Etalez entre deux feuilles de papier sulfurisé, transférez dans un moule à tarte, ôtez la feuille supérieure et froncez le moule (voire notes ci-dessus). Réservez au réfrigérateur.
  2. Rincez les noix de cajou et mettez-les dans le bol du blender avec 130 g d'eau, le nectar de coco, le jus de citron, le rhum, la vanille et le sel. Mixez d'abord doucement, puis en augmentant la vitesse petit à petit jusqu'à l'obtention d'une crème onctueuse et lisse. Ajoutez l'huile de coco et mixez 10 secondes à petite vitesse pour incorporer. Versez dans un bol et laissez prendre au réfrigérateur pendant 4 heures minimum.
  3. Sortez la pâte du réfrigérateur, recouvrez d'une couche de crème à la noix de cajou, puis de fraises.
  4. Conservez au réfrigérateur et servez bien fraîche, dans les 48 heures maximum !

 

NOTES

La crème pâtissière est prévue pour plusieurs utilisations, conservez-la jusqu'à 3 jours au réfrigérateur et dégustez ce qui reste sur des crêpes ou avec des fruits frais!

 

 

 

Vous devriez aussi aimer :

10 commentaires

Cinderella24 4 mai 2020 - 16 h 15

Bonjour Clémence,
Quelle est la quantité de thé matcha à mettre dans la pâte ? J’en ai rapporté du Japon il y a quelques mois, pour le coup il serait dommage de le cuire donc je vais retenter la recette de pâte crue (sans ou avec très peu d’huile cette fois), surtout qu’elle doit être superbe avec des flocons d’avoine.
Pour le crème, par combien de tofu soyeux pourrais-je remplacer les noix de cajou ?

Répondre
Clémence 5 mai 2020 - 17 h 26

Bonjour Cinderella, décidément j’ai la tête à l’envers en ce moment ! Je viens de corriger la recette, merci pour ce rappel 🙂 2 c. à café c’est bien, 3 si vous aimez beaucoup le matcha (et la légère amertume qui va avec) ou que le vôtre est assez doux. Pour la crème, j’ai envie de vous dire d’écouter votre intuition ;)) Autour de 200 g j’imagine, mais le résultat sera vraiment très différent de celui de la recette !

Répondre
Cinderella24 6 mai 2020 - 14 h 23

Bonjour Clémence,
Merci pour les proportions de matcha ! 2 cc me semblent bien, ou 1 cc pour économiser ce précieux ingrédient.
Il est impossible pour moi de suivre cette recette de crème à la lettre, je tolère très mal les noix de cajou. J’aurai donc un résultat forcément différent…il me vient une idée de ganache au chocolat qui irait à merveille avec les fraises et le matcha…à suivre donc !
Bonne journée !

Répondre
Clémence 6 mai 2020 - 16 h 52

Chocolat fraises c’est un mariage heureux ! Mais toi tu dois être bien malheureuse sur ce blog plein de cajou 😉

Répondre
Cinderella24 7 mai 2020 - 11 h 29

Je suis habituée aux compromis 🙂 on peut très bien partir d’une base de recette qui nous plait et l’adapter en fonction de nos goûts et/ou intolérances alimentaires. Et ton blog est riche en inspiration (je viens d’ailleurs de refaire le porridge d’amarante…c’est bon et original…et sans cajou !)

Clémence 10 mai 2020 - 14 h 39

Merci Cinderella, c’est vrai que ce porridge est formidable, je ne le fais pas assez souvent ! Beau dimanche 🙂

Christine 9 mai 2020 - 15 h 05

Bonjour Clémence
Superbe recette printanière ! Moi j’aimerais connaître le diamètre de ton moule, parce que je crains que le mien ne soit trop grand….
Pour la pâtisserie crue, il me semble opportun de réduire la taille du moule 😉
Belle journée !☀️🌸

Répondre
Clémence 10 mai 2020 - 14 h 42

Bonjour Christine, alors je comprends parfaitement ton questionnement, mais pour une fois c’est un moule normal ! Car quand il s’agit de fraises, il faut voir la vie en grand 😉 Mon moule fait 25 cm de diamètre environ. Passe un beau dimanche !

Isa 3 mai 2020 - 23 h 20

Merci pour cette belle recette! À la recherche de recettes sans four et de saison, c’ est top !
Sans rhum, est-ce jouable ?

Répondre
Clémence 4 mai 2020 - 10 h 17

Bien sûr ! Elle sera déjà pas mal parfumée avec le citron et la vanille 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience, pour partager les articles sur vos réseaux sociaux et pour conserver vos favoris Accepter Lire plus