Accueil Recettes100% végétal Mon Okara Brownie tout Cru sans Farine ni Sucre Ajouté, Parfum Noisette & Caramel ** Et la merveilleuse recette du Lait d’Amandes Activées

Mon Okara Brownie tout Cru sans Farine ni Sucre Ajouté, Parfum Noisette & Caramel ** Et la merveilleuse recette du Lait d’Amandes Activées

par Clémence

 

J’inaugure avec cet article un nouveau cycle de recettes consacrées au recyclage, au zero déchet, à l’anti-gaspi, bref, à toutes les petites idées qui vont vous permettre de sortir vos poubelles moins souvent, de lever le pied sur les courses (il m’est arrivé de tenir une ou deux journées supplémentaires avec un compartiment à légumes totalement vide, mais de belles recettes végétales réalisées avec la pulpe de mes jus de la semaine) et bien sûr, à prendre soin de notre merveilleuse planète verte. Vous êtes probablement déjà nombreux.ses à faire vous même vos laits végétaux et peut-être même votre tofu, à démarrer la journée avec un grand jus frais à l’extracteur, ou à vous être lancé.e.s dans la grande aventure du levain – LA star du confinement. Si vous vous demandez quoi faire avec de l’okara, de la pulpe pomme-betterave ou du levain en trop, vous trouverez ici quelques idées gourmandes, vegan ou veggie, toujours très simples et déclinable à l’infini et en toutes saisons. Dès que j’aurais trouvé comment l’installer (ne cherchez pas, plus nulle que moi en digital, ça n’existe pas), vous pourrez cliquer sur l’onglet déroulant « Anti-Gaspi » en haut à droite sur la page d’accueil, sur lequel je compilerai mes trouvailles au fur et à mesure.

 

 

Et parce que l’été arrive tout doucement, qu’on a encore envie de chocolat mais aussi de recettes saines et légères (surtout si on y a été un peu fort sur les pâtisseries ces trois derniers mois, oui oui, le goûter des enfants a bon dos), je  commence avec ce beau brownie 100% cru à l’okara d’amande. Ultra facile à préparer, peu gras mais très fondant, avec zéro sucre ajouté, un parfum de cacao intense relevé de notes de noisette et de caramel, des éclats de noix croquants et la touche de fleur de sel qui change tout. J’avoue : j’en prépare un nouveau avant même que le précédent soit terminé, pour être sûre de ne jamais en manquer. De toutes façons, je croule sous l’okara en ce moment – ma fille de sept ans étant devenue totalement accro au lait d’amandes activées, on a chacune sa bouteille au frigo : elle pour ses flocons du matin, moi pour mon thé matcha glacé au miel.

 

 

Le lait d’amandes activées et un vrai trésor gustatif et nutritionnel et si vous est prêt.e à passer 10 minutes à éplucher quelques amandes, je vous promet que vous en serez largement récompensé.e.s. Le principe est super simple : on fait tremper 130 g environ d’amandes complètes toute une nuit dans un grand bol d’eau fraîche, puis on les épluche (la peau part toute seule) et on les rince. Il n’y a plus qu’à mixer longuement avec  900 ml d’eau fraîche et un bon blender, une pincée de sel marin et les petits ajouts de votre choix (une cuillerée à café de miel ou de sirop d’érable, 2 ou 3 dattes ramollies et dénoyautées, une pincée de vanille en poudre…), puis à filter avec un sac à jus végétaux. On trouve facilement ce dernier dans les magasins d’alimentation biologique ou par correspondance, mais si vous voulez tenter le coup tout de suite, une passoire recouverte d’une étamine ou d’un tissu fin sera très bien l’affaire ! On verse ensuite le lait obtenu dans une bouteille en verre et on stocke au frigo, 3 jours maximum. Et bien sûr, on recueille soigneusement la pulpe restée dans le sac ou dans la passoire, également nommée okara – avec cette recette, vous devriez en récupérer 100 g environ.

 

 

Le brownie que je vous présente aujourd’hui peut être réalisé avec n’importe quel okara – laits d’amande, de noisette ou d’avoine, ou même avec celui du lait de soja à condition que ce dernier soit cuit car le soja cru est toxique. Mais attention, chaque okara est unique selon la matière première utilisée et le degré d’humidité : il vous faudra peut être ajouter ou supprimer un peu de cacao en poudre par exemple – celui que j’ai utilisé pour réaliser mon brownie était plutôt sec (voir photo ci-dessus).

 

 

C’est un brownie 100% cru, ce qui veut dire que j’ai utilisé pour le réaliser ma poudre de cacao cru préférée (-10% sur toute la boutique avec le code CHEZCLEM), très onctueux voire fondant (ou l’inverse), parfumé d’un soupçon de vanille, d’une belle pincée de fleur de sel et d’une grosse cuillerée de purée de noisette et surtout, sucré uniquement avec des dattes au merveilleux parfim de caramel. Bref, un petit snack merveilleux, plein de saveur et de bonnes choses, à grignoter devant une bonne série ou à glisser dans la boite à goûter des enfants (avec un fruit de saison et une petite gourde d’eau fraîche : le snack idéal). Il se conserve au frigo, mais peut tout à fait passer plusieurs heures dehors s’il ne fait pas trop chaud.

Alors dites moi (en commentaire ci-dessous), quel produit aimeriez-vous le plus apprendre à recycler et quelles recettes vous feraient vraiment plaisir ?

 

 

 

 

Okara brownie au cacao cru, parfum noisette et caramel

Imprimer
Pour: 6-8 parts Temps de préparation:
Nutrition facts: 200 calories 20 grams fat
Avis 3.5/5
( 39 votes )

INGREDIENTS

  • 100 g d'okara au choix (voir article plus haut)
  • 60 g de poudre de cacao cru
  • 1 belle pincée de fleur de sel
  • 1/2 c. à café de vanille en poudre
  • 200 g de dattes dénoyautées (de type Medjool ou Mazafati)
  • 30 g d'huile de coco
  • 30 g de purée de noisette
  • Une poignée de cerneaux de noix

INSTRUCTIONS

  1. Mettez l'okara, le cacao, le sel et la vanille ainsi que les dattes dans le bol du blender et mixez jusqu'à l'obtention d'une pâte épaisse, en râclant les parois de l'appareil de temps en temps et en surveillant que le mélange ne chauffe pas trop (il ne doit pas dépasser 40°C).
  2. Ajoutez l'huile de coco et la purée de noisette et mixez juste assez pour homogénéiser.
  3. Ajoutez les noix hachées et mélangez ou donnez un dernier coup de mixeur.
  4. Versez la pâte obtenue sur une feuille de papier sulfurisé et aplatissez-la à la main afin d'obtenir une forme carrée d'environ 3 cm d'épaisseur. Saupoudrez d'encore un peu de fleur de sel si souhaité, et/ou d'éclats de fèves de cacao cru.
  5. Laissez raffermir au moins 2 heures au frigo, puis découpez en carrés et rangez dans une boite hermétique. Conservez au réfrigérateur et consommez dans la semaine.

NOTES

Ajustez les quantités de cacao selon le degré d'humidité de votre okara (voir article ci-dessus)

Vous devriez aussi aimer :

17 commentaires

Mylène 24 janvier 2021 - 16 h 54

Excellent !! J 🥰. A refaire.

Répondre
Clémence 25 janvier 2021 - 12 h 51

Merci Mylène !

Répondre
Laurine 8 novembre 2020 - 13 h 09

Bonjour, est-ce que la poudre de cacao cru, c’est du beurre de cacao réduit en poudre ?
J’ai du beurre de cacao cru, je pourrais le mixer pour cette recette, non ?
Merci beaucoup, bon dimanche

Répondre
Clémence 9 novembre 2020 - 12 h 47

Bonjour Laurine,
Absolument pas ! Le beurre est la partie grasse extraite de la fève de cacao, la poudre en est la partie sèche. Vous n’aurez donc pas du tout le même résultat. Vous pouvez en revanche utiliser du cacao en poudre « classique », ce sera un peu moins riche en nutriments mais délicieux tout de même. Attention, la saveur de votre brownie sera peut être un peu plus corsée, vous pouvez aussi mixer cacao en poudre avec un peu de farine de châtaigne ou de souchet, ou des amandes en poudre…

Répondre
azalee 16 août 2020 - 1 h 55

woaw, j’étais passée à côté de cette recette, car je réussis pas mes gateaux à l’okara, mais CETTE recette semble différente….
j’essaie demain… merci par avance (et J’ai la pâte de noisettes )

Répondre
Aline 15 juin 2020 - 12 h 39

Le brownie repose au frigo… D’une simplicité à faire et ça a l’air d’être un régal !! (je n’ai pas résisté à goûter la pâte avant repos 😉)
Vivement l’heure du goûter 😋

Répondre
Clémence 15 juin 2020 - 12 h 58

Super ! Oui difficile de ne pas tout manger directement dans le saladier 😉 J’espère qu’il te plaira et que la texture sera pile à ton goût – le résultat dépend pas mal de la texture de l’okara utilisé.

Répondre
Aline 17 juin 2020 - 7 h 49

Verdict : j’adore!!!
Texture, goût, tout est parfait ! Sans oublier que la recette ne prend que peu de temps pour la réaliser 😉
À refaire sans hésiter !

Répondre
Clémence 23 juin 2020 - 10 h 46

Merci Aline pour ce retour très positif… Tu comprends maintenant pourquoi je le prépare à la chaîne 😉

Répondre
keagrade 8 juin 2020 - 12 h 09

bonjour clemence

je crois bien que je vais me laisser tenter rapidement par cette recette.
super idée pour recycler l’okara.
mais je crois bien que je vais remplacer le cacao cru par de la caroube , histoire de diminuer le nombre de kilomètres

Répondre
Clémence 9 juin 2020 - 14 h 23

Oui la caroube c’est bien aussi, attention c’est un brownie bien dosé en poudre, il aura donc un fort goût de caroube (adouci par les dattes)!

Répondre
Hélène 7 juin 2020 - 11 h 51

Bonjour! Merci pour cette chouette recette qui offre une nouvelle possibilité pour utiliser l’okara.
Je l’ai faite à la main parce que j’ai eu peur d’en gâcher la moitié dans mon grand blender dont les lames ne se démontent pas: ça fait une super pâte à modeler comestible!
Au fait: j’ai suivi ton conseil et j’ai enlevé la peau des amandes avant de faire le lait, ce que je ne fais jamais. C’est vrai que c’est super bon comme ça!! Pas sûr que je le fasse à chaque fois, mais je m’en souviendrai pour les jours pas trop pressés.
Merci pour toutes tes recettes, dans lesquelles je vais souvent fouiner (miam, les biscuits pois chiches-cardamome!!)!

Répondre
Clémence 9 juin 2020 - 14 h 25

Merci Hélène pour ce super gentil message 🙂 Oui c’est exactement ça, une pâte à modeler comestible et super cacaotée ! Je ne laisse plus la peau sur les amandes depuis que j’ai essayé cette méthode, mais c’est vrai qu’il faut prévoir un peu de temps – ou une petite main volontaire, en échange d’un grand verre de lait 😉

Répondre
Aline 7 juin 2020 - 11 h 24

Bonjour Clémence !
Alors de nouvelles idées pour recycler l’okara, c’est super ! Surtout des idées aussi gourmandes que ce brownie 🤤
Mais je suis preneuse de nouvelles idées pour recycler le surplus de levain… Ici les crumpets ne durent jamais longtemps ! Mais je serai curieuse de faire autre chose avec 😋
Belle journée !
Aline

Répondre
Clémence 9 juin 2020 - 14 h 27

Eh oui, c’est quand je me suis rendue compte que je faisais deux ou trois tournées de crumpets par semaine que j’ai eu envie de chercher autre chose ! J’ai une recette de cookies très sympa sous le coude, je la posterai bientôt 😉 Belle journée à toi !

Répondre
Cassiope 6 juin 2020 - 14 h 41

merci pour cette recette, c’est très alléchant, je vais tester ça prochainement.
Ce qui m’intéresserait ce sont des idées pour utiliser les verts de poireaux autrement qu’en potage, histoire de varier un peu. Et aussi comment décortiquer les graines de potirons ! C’est trop bete, d’un coté j’en jette régulièrement au compost et de l’autre j’en achète mais décortiquées car l’&aime beaucoup leur gout. J’ai déjà essayé deux façons de les cuire au four pour un décorticage soi-disant facile ensuite. Mais ça n’a pas fonctionné 🙁

Répondre
Clémence 6 juin 2020 - 18 h 14

Bonjour Cassiope, pour les graines de courge malheureusement j’ai eu le même problème que vous jusqu’ici, mais je vais continuer à chercher. Quant aux verts de poireaux, je les fais cuire à la poêle dans de l’huile de coco, en les faisant très légèrement griller, les enfants adorent ça. Mais je reste quand même dans la partie comestible, relativement tendre, l’extrémité est trop dure pour être préparée de cette façon je trouve.

Répondre

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.