Accueil RecettesPar saisonPrintemps Porridge d’amarante aux fraises rôties

Porridge d’amarante aux fraises rôties

par Clémence

 

Voici une seconde recette aux fraises, parce que je viens de découvrir que, contrairement à ce que je croyais depuis longtemps, les fraises cuites c’est délicieux – et pas qu’en confiture. Jusqu’ici, je me contentais surtout de les déguster natures ou crues sur un fond de tarte sablée. Et puis la semaine dernière, j’ai essayé de les faire rôtir après avoir vu ça sur un blog et c’est une vraie révélation : au lieu de perdre jus et saveur, leur goût se concentre et on croirait manger de délicieux petits bonbons. En plus, c’est super simple et c’est une excellente façon de recycler des fraises un peu trop mûres.

Du coup, j’ai tout à coup envie de tester plein de trucs : dans des scones ou de la brioche, en tartine avec du cream cheese, sur des pancakes… Bref, croyez-moi, vous n’avez pas fini de croiser des recettes aux fraises par ici.

 

 

Notre première tournée, dégustée avec du yaourt de coco, ayant laissé quelques rescapées, j’ai tenté une variante printanière de mon porridge d’amarante – si vous me suivez sur Instagram, vous vous souvenez peut-être des versions aux pêches, sirop d’érable et chips de coco, ou à la compotée d’abricots, gingembre et amandes toastées. Le porridge d’amarante est une merveille : cette minuscule graine issue d’Amérique centrale, dont personne ne sait quoi faire car elle a tendance à se transformer en purée à la cuisson, est parfaite en porridge puisqu’elle prend une consistance très onctueuse avec juste assez de mâche pour ne pas se changer en crème. Un peu comme le risotto par rapport au riz, vous voyez ? Ajoutez à cela que l’amarante est sans gluten, riche en fer, fibres et protéines et qu’elle se trouve très facilement en magasins bio, je trouve que ça donne envie de prendre soin de soi dès le petit-déjeuner. D’ailleurs, c’est mon porridge préféré après le classique à l’avoine (quand même plus pratique au quotidien) et croyez-moi, je connais bien le sujet.

Ici, j’ai donc fait cuire de l’amarante très doucement dans un lait d’amande maison bien onctueux, avant de la garnir de fraises rôties, de purée d’amande blanche et de pistaches hachées. Honnêtement, c’est à tomber par terre : la rondeur de l’amande, l’incroyable saveur des fraises rôties, le croquant des pistaches et le fondant de l’amarante font un mariage à quatre parfaitement heureux – comme quoi tout est permis dans la vie. Et puis, prendre le temps de se préparer ce genre de petit plat à la fois très healthy et très gourmand rien que pour soi, c’est une façon de se dire qu’on s’aime et ça c’est important, non? Cela dit, vous pouvez aussi le partager avec ceux que vous aimez – en dessert façon verrines par exemple !

 

 

Quelques petites remarques et suggestions :

  • Le trempage est important car il élimine l’acide phytique, un anti-nutriment bloquant l’assimilation des minéraux de la graine (photo ci-dessus). Prenez une minute pour plonger votre ration d’amarante dans un grand bol d’eau fraîche (de source ou filtrée si possible) et rincez-les bien le lendemain. Vous pouvez aussi, si vous êtes perfectionniste, faire tiédir légèrement l’eau et y ajouter un peu de jus de citron pour encore plus d’efficacité.

  • Pour préparer mon lait d’amande, j’ai utilisé 80 g d’amandes pour 420 ml d’eau, ce qui donne une boisson bien onctueuse et très riche en amandes (je l’ai filtré après mixage avec un sac à jus végétaux) . Vous pouvez bien sûr utiliser un lait du commerce, à l’amande ou pas d’ailleurs, mais je vous recommande une saveur suffisamment riche en matières grasses (amande, coco, cajou….). Evitez le lait de riz par exemple, sauf si vous y êtes vraiment accro, ou alors coupez-le avec un peu de lait de coco. Et si la quantité de liquide vous impressionne, dites-vous bien que plus il y en aura, plus les grains seront tendre et le résultat onctueux.

  • La purée d’amande est bien sûr facultative, si vous considérez que le lait d’amande vous suffit, supprimez-la ou remplacez-la par du yaourt de coco ou par une autre purée d’oléagineux (le sésame ou la noix de cajou doivent très bien fonctionner aussi).

  • La quantité de fraises rôties est bien supérieure à ce dont vous aurez besoin, mais quitte à faire marcher le four autant en préparer une bonne ration, je suis sûre que vous aurez plein d’idées pour finir les fraises restantes ! Bien sûr, vous pouvez aussi vous contenter d’en faire rôtir une petite barquette de 125 g, c’est une bonne ration pour une personne. J’utilise généralement du sucre blond pour ne pas recouvrir le goût des fraises, mais vous pouvez le remplacer par du sucre intégral ou de coco si vous préférez. Certains y ajoutent un peu de vanille, je les préfère nature mais vous faites absolument comme vous voulez – avec une petite cuillerée à café de gingembre en poudre c’est très bon aussi.

  • Comme tous les porridges, celui-ci n’aime pas attendre car il continue de boire le lait après cuisson : laissez-le juste tiédir légèrement avant dégustation – et stoppez la cuisson lorsque la préparation est encore légèrement fluide. Bon appétit !

 

 

 

 

    • Porridge d'amarante aux fraises rôties, pistaches et purée d'amande

      Imprimer
      Pour: 1 personne Temps de préparation: Temps de cuisson:
      Nutrition facts: 200 calories 20 grams fat
      Avis 4.8/5
      ( 5 votes )

      INGREDIENTS

      • Pour les fraises rôties :
      • 500 g de fraises bien mûres
      • 2 c. à soupe de sucre blond ou intégral (selon l'envie)
      • Facultatif : 1 grosse pincée de vanille en poudre, ou 1 c. à café rase de gingembre
      • ...
      • Pour le porridge :
      • 50 g d'amarante
      • Facultatif : 1 c. à café de jus de citron
      • 250 ml de lait d'amande (maison ou pas, mais bien crémeux)
      • 1 c. à soupe bombée de sucre intégral
      • 1 pincée de sel marin
      • 1 belle cuillerée à soupe de purée d'amande blanche
      • 1 ou 2 cuillères à café de pistaches décortiquées non salées

      INSTRUCTIONS

      1. La veille, préparez les fraises rôties : lavez-les rapidement sous un filet d'eau fraîche (attention de ne pas les détremper), puis ôtez leurs queues et coupez-les en deux ou en quatre selon leur taille. Etalez-les dans un plat à gratin et saupoudrez de sucre, puis de vanille ou de gingembre si souhaité, mélangez bien. Faites cuire 20-30 minutes au four à 180°C en remuant à mi-cuisson : les fraises sont prêtes lorsqu'elles ont ramollies et que leur jus s'est transformé en un sirop relativement épais. Laissez refroidir hors du four, puis stockez dans un récipient hermétique.
      2. Placez l'amarante dans un grand bol et recouvrez d'eau fraîche ou légèrement tiédie, avec 1 c. à café de jus de citron si souhaité. Recouvrez avec un tissu fin et laissez tremper toute la nuit à température ambiante.
      3. Le lendemain, rincez l'amarante et égouttez-la dans une passoire fine, puis mettez-la dans une casserole avec le lait d'amande, le sucre et le sel. Laissez cuire 20 minutes environ à petits bouillons, en remuant souvent, (attention aux projections), ou jusqu'à ce que le lait soit presque absorbé et le mélange encore légèrement fluide.
      4. Versez dans un joli bol, recouvrez de fraises rôties, de purée d'amande et de pistaches hachées. Laissez tiédir quelques minutes et dégustez !

 

 

 

Vous devriez aussi aimer :

12 commentaires

Rudy 13 février 2021 - 12 h 39

Bonjour Clémence,
Merci pour ce site rempli de recettes appétissantes. Le porridge d’amarante fut une révélation!
Cette fois, j’ai préparé mon lait d’amandes moi-même, mais ce n’est certes pas “une boisson bien onctueuse et très riche en amandes” comme le vôtre. La faute à mon mixeur? Avez-vous une idée du poids d’okara qu’il vous reste après filtration? Moi, il me reste 70 g de matière avant séchage au four, est-ce trop? Merci d’avance.
Rudy

Répondre
Clémence 14 février 2021 - 18 h 41

Bonjour Rudy, il me reste environ 100 g d’okara, je filtre le lait avec un sac ou une étamine et je presse bien, mais pas à fond. Si vous voulez un lait plus riche en amandes, vous pouvez augmenter les quantités d’amandes jusqu’à 150 g au litre. Bonne soirée !

Répondre
Vanessa 31 mai 2020 - 10 h 31

Bonjour Clémence,
J’ai découvert votre magnifique (sublime) blog grâce à cette recette de porridge d’amarante. J’ai goûté à l’amarante l’année dernière et toute la famille en a gardé un très bon souvenir. Alors comme nous adorons aussi le porridge, votre recette nous a permis de réunir les deux plaisirs. Ca fait déjà trois fois que nous le préparons, en variant les fruits et c’est un vrai régal. Non seulement c’est délicieux et onctueux, je trouve que c’est parfait pour le petit déjeuner parce que ce porridge est vraiment très nourrissant et complet. Donc un grand merci pour cette recette!
J’ai moi-même un blog de cuisine, j’ai posté la recette du porridge en renvoyant à votre site: https://www.legumesinspires.com/2020/03/porridge-amarante-amandes.html .
J’ai hâte de tester d’autres recettes de votre blog. Tout donne tellement envie.
Bon weekend.

Répondre
Clémence 1 juin 2020 - 17 h 34

Merci beaucoup Vanessa, ça me touche beaucoup ! Moi aussi je décline ce porridge toute l’année avec des fruits de saison – d’ailleurs, il est également délicieux version salée, avec du pesto d’ail des ours et des petits légumes primeurs par exemple. A très bientôt sur le blog alors et merci encore pour le partage !

Répondre
Cinderella24 18 mai 2019 - 17 h 46

J’en ai trouvé 🙂
Le sucre sur les fraises est-il obligatoire pour obtenir là consistance souhaité de petit bonbon rôti ?
Si possible, j’aimerais le supprimer et n’avoir que le sucre des fruits.
Merci pour ton avis !

Répondre
Clémence 20 mai 2019 - 13 h 13

Bonjour Karine, alors il faudrait tester, mais les fraises étant assez peu sucrées je n’ai encore jamais essayé de me passer de sucre. Du coup je vais avoir du mal à te répondre. Tente le coup et au pire tu pourras toujours les sucrer très légèrement après cuisson, car je ne vois pas pourquoi l’absence de sucre les empêcheraient de cuire ! Dis moi si ça marche !

Répondre
Cinderella 20 mai 2019 - 14 h 12

Bonjour Clémence,
Je te confirme que le sucre peut être optionnel pour la cuisson des fraises au four : j’ai eu le même rendu que toi, à savoir un coulis de fraises bien oncteux et assez sucré (du moins pour mon palais) et des fraises presque confites. Le porridge était bon, avec une petite amertume au niveau de l’amarante, mais j’avais oublié de le rincer après trempage, cela doit expliquer ce goût. Je vais ajouter de la purée de pistaches pour la 2ème tournée. Merci pour toutes ces belles recettes printanières. A suivre avec le reste de fraises : ta recette de blondies qui a l’air à tomber par terre <3

Répondre
Clémence 20 mai 2019 - 15 h 06

Merci pour ton retour dont je prends note ! Oui il faut toujours rincer les céréales après trempage, pour l’amertume bien sûr, mais aussi pour se débarrasser dans anti-nutriments (qui ont quitté la graine pour l’eau de trempage). Bons tests avec le blondie, nous on a adoré il me tarde de l’essayer avec d’autres fruits !

Répondre
Cinderella 21 mai 2019 - 16 h 35

J’ai trop cuit le blondie…ou bien autre hypothèse, mettre des fraises rôties (donc non acqueuses) n’est pas une meilleure idée. A faire sans cuire les fruits au préalable, comme sur la recette originale 🙂 c’est bon quand même mais il manque le fondant irrésistible.

Clémence 22 mai 2019 - 18 h 19

Ah zut, c’est bon à savoir ! Le mien était tellement fondant à coeur (voire quasi cru) que l’option fruits cuits me semblait une bonne idée… Tu l’as fait cuire 40 minutes ou moins ?

Cinderella 15 mai 2019 - 15 h 41

Bonjour Clémence !
L’amarante est-il facilement trouvable en magasin bio ? Je n’en ai jamais vu je crois, j’en avais acheté sur place en Amérique du Sud mais bien évidemment je n’en ai plus et l’idée d’un porridge à l’amarante n’était alors pas évidente, on associe toujours le porridge aux flocons de céréales. J’ai une telle envie de réaliser cette recette, je suis également amoureuse des fraises cuites/confites.
Ma version préférée du porridge est plutôt riche et à connotations hivernales, je n’ai donc plus envie de la réaliser en ce moment, et cette recette tombe donc très bien, mais j’ai peur d’un rendu pas du tout identique en utilisant les traditionnels flocons d’avoine…

Répondre
Clémence 16 mai 2019 - 15 h 12

Normalement oui on en trouve désormais un peu partout en magasins bio, ou au pire sur le net. Effectivement elle n’est pas facile à remplacer, tu peux essayer avec du quinoa sinon, c’est ce qui me semble le plus proche et ça reste healthy et sans gluten 😉

Répondre

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience, pour partager les articles sur vos réseaux sociaux et pour conserver vos favoris Accepter Lire plus