Accueil Recettes100% végétal La Tarte Ô Chocolat Cru

La Tarte Ô Chocolat Cru

par Clémence

 

Je vous avais promis la recette de LA tarte au chocolat cru pour pâques. Celle qui en jette et qu’on réserve pour les grands jours, avec un maximum d’intensité, une onctuosité de rêve et des ingrédients d’exception – bref, une ode au cacao cru. Et puis le Covid est arrivé, confinés nous nous sommes retrouvés, et sans farine(s) nous avons du cuisiner. J’ai donc dû revoir un peu ma copie pour que la recette soit réalisable avec des ingrédients pas trop difficiles à trouver – mais toujours aussi irrésistiblement fondante et cacaotée.

 

 

Bien sûr, c’est toujours une tarte au chocolat cru, parce que des tartes au chocolat pâtissier classique (la fameuse ganache chocolatée) on en trouve un peu partout et qu’en ce moment un bon boost de magnésium et d’anti-oxydants n’est pas de refus, n’est ce pas? La poudre et le beurre de cacao cru se trouvant désormais facilement en magasins bio, vous ne devriez pas trop peiner pour en trouver et s’il n’y a pas de bio près de chez vous, je vous suggère de les commander par ici, avec 10% de réduction (utilisez mon code CHEZCLEM au moment de finaliser la commande). La réduction est valable sur l’ensemble de la boutique alors faites-vous plaisir car Rrraw sort en ce moment toute une gamme sans sucre à base de fruits et de cacao vraiment extraordinaires. Si vous me suivez sur Instagram, restez à l’affut car un petit concours sympa arrive très vite.

L’autre raison pour laquelle je vous suggère de commander chez Rrraw, c’est que cette tarte est extrêmement concentrée en cacao et pourrait s’avérer un peu amère avec des fèves de mauvaise qualité. Je vous rassure, j’ai fait goûter cette nouvelle version à mes enfants et ils en ont repris trois fois. Apparemment, elle n’est pas trop amère 😉

 

 

On retrouve aussi dans la ganache des noix de cajou (pensez bien à les faire tremper quelques heures, ou 10 minutes hors du feu dans une casserole d’eau bouillante), du sirop d’érable et du lait d’amande. Vous pouvez bien sûr remplacer le lait d’amande par un autre lait végétal au choix (de bonne qualité et sans arôme artificiels si possible) et le sirop d’érable par du sirop de riz, de dattes ou de coco. Le beurre de cacao peut être remplacé par de l’huile de coco, mais le goût sera sensiblement différent et la texture plus crémeuse, voire un peu fragile au découpage.

Le crust est vraiment réussi, il évoque une pâte biscuitée légèrement fondante et son atout principal c’est qu’il contient la seule farine qu’on trouve encore en magasin : celle de souchet (et pour cause, personne ne sait l’utiliser). Le souchet n’est pas une céréale mais un tubercule, d’ailleurs je vous en ai déjà parlé. Il peut sans souci être remplacé par une autre farine avec ou sans gluten, ou par des amandes ou des noisettes en poudre. Il y a du beurre de cacao ici aussi, pour son merveilleux  parfum et parce qu’en refroidissant, c’est lui qui va lier les ingrédients de la pâte et la rendre croquante. Vous pouvez là encore le remplacer par de l’huile de coco, mais la pâte risque d’être un peu molle. Ne vous inquiétez pas si elle a tendance à se briser lorsque vous la transférez dans le moule : il suffit de la ressouder avec les doigts, une fois refroidie au frigo il n’y aura plus de problème.

 

 

J’ai choisi de booster un peu le crust avec de la cardamome et d’associer les amandes aux noix de Grenoble, vous pouvez bien sûr utiliser les oléagineux qui vous chantent (ou que vous avez à disposition). Avec des noisettes ça doit être très bon aussi, ainsi qu’avec une touche de cannelle ou de vanille (malheureusement absente de mes placards depuis plusieurs semaines). Mes suggestions déco : éclats de fèves de cacao cru, pavot bleu et petits fruits rouges acidulés, grenade, fruits secs entiers ou hachés, sésame noir, cacao cru en poudre…

Je vous souhaite de merveilleuses fêtes de pâques ou que vous soyez et même si vous êtes seul.e, confiné.e dans un petit appartement, offrez-vous cette belle tarte de ma part (vous pourrez toujours n’en faire qu’un petite en divisant les quantités en deux et/ou congeler l’excédent en parts individuelles). Notre traditionnelle chasse aux oeufs dans la grande maison familiale n’aura pas lieu, à la place on s’apprête à planquer les oeufs sur le balcon 😀

 

 

 

 

 

Tarte au chocolat cru

Imprimer
Pour: 6 à 8 personnes Temps de préparation:
Nutrition facts: 200 calories 20 grams fat
Avis 4.4/5
( 9 votes )

INGREDIENTS

  • Pour le crust
  • 100 g d’amandes non mondées
  • 50 g de cerneaux de noix de Grenoble
  • 80 g de farine de souchet
  • 1 c. à soupe bombée de sucre de coco
  • 1 c. à café rase de cardamome en poudre
  • 1 pincée de sel
  • 60 g de beurre de cacao
  • Une ou deux cuillerées à soupe de lait d’amande
  • ...
  • Pour la ganache au chocolat
  • 100 g de noix de cajou non grillées, trempées 3-4 heures
  • 150 g de cacao cru en poudre
  • 90 g de sirop d’érable
  • 250 g de lait d’amande
  • 40 g de beurre de cacao

INSTRUCTIONS

  1. Préparez la croûte : mixez les amandes et les noix pour les moudre grossièrement. Mélangez avec la farine de souchet, le sucre, la cardamome et le sel. Faites fondre le beurre de cacao à feu très doux ou au bain-marie, versez sur la préparation précédente et mélangez jusqu’à pouvoir former une boule de pâte, en ajoutant une ou deux cuillerées de lait d’amande si besoin pour amalgamer.
  2. Etalez entre deux feuilles de papier sulfurisé, transférez dans un moule à tarte et ôtez la feuille supérieure. Réservez au réfrigérateur.
  3. Rincez et égouttez les noix de cajou, mixez-les longuement avec le cacao cru, le sirop d’érable et le lait d’amande, jusqu’à l’obtention d’une crème bien lisse.
  4. Faites fondre le beurre de cacao à feu très doux attendez qu’il tiédisse un peu puis versez-le sur la crème au chocolat, mixez lentement afin de l’incorporer. Versez sur le fond de tarte et remettez au réfrigérateur pour 4 heures minimum.
  5. Décorez si souhaité avec des fèves de cacao cru, des petits fruits rouges frais ou séchés, des graines de sarrasin toastées quelques instants à la poêle, des rondelles d’orange ou des graines de pavot bleu…

NOTES

Variantes : utilisez les oléagineux et épices qui vous chantent, ou remplacez 40 g de cacao cru par de la maca en poudre

Vous devriez aussi aimer :

12 commentaires

Cinderella24 15 avril 2020 - 11 h 20

Bonjour Clémence,
Merci pour cette recette crue qui à l’air à tomber par terre.
Par quoi pourrais-je remplacer la noix de cajou dans la recette (j’y suis intolérante) ? Du tofu soyeux fonctionnerait-il ?

Répondre
Clémence 17 avril 2020 - 9 h 52

Le tofu soyeux est une très bonne option, je l’avais éliminé car ça n’est pas un ingrédient cru et je voulais une pâte 100% crue. Il donnera de la tenue et de l’onctuosité à ta garniture qui du coup sera plus légère. Attention, il te faudra réduire le lait d’amande, mon conseil serait d’en ajouter juste assez pour pouvoir mixer, puis d’allonger petit à petit jusqu’à l’obtention d’une crème onctueuse. Laisse bien prendre au moins 6 heures au frigo. Et reviens me dire si ça a marché ! Bonne journée : )

Répondre
Christine 20 avril 2020 - 15 h 25

Cette recette a l’air terrible et je la mets dans ma to-do list !
Cependant , moi, pour Pâques, craignant l’overdose de chocolat, j’ai fait tes carrés au citron du livre « ma cuisine vegan au thermomix » et c’était drôlement fameux !😋😋

Répondre
Clémence 21 avril 2020 - 16 h 38

Mais oui, pâques c’est la fête de la gourmandise, pas que du chocolat ! Surtout en ce moment 😉 je me souviens très bien de ces carrés au citrons, j’aime beaucoup la pâte que je refais souvent. Merci Christine ;-*

Répondre
Cinderella24 29 avril 2020 - 11 h 33

Echec pour ma part ! J’ai eu plusieurs soucis d’abord avec la pate: elle était bien trop grasse avec les proportions de la recette, j’ai dû l’imbiber d’un grand nombre de mouchoirs pour absorber un maximum de gras, en fait petites 2 cuillères à soupe auraient largement suffît…mes amandes en contenaient beaucoup peut-être…et leur teneur en huile aurait suffi à faire tenir la pate.
Ensuite l’appareil : la part de chocolat cru m’a paru faramineuse. Lorsque je fais une mousse au chocolat végétale au tofu soyeux (que je souhaitais répliquer ici), la recette de base est 100g de chocolat pour 400g de tofu soyeux. Au final, je n’ai jamais obtenu de crème (même en mettant à peine du lait) et je vais devoir recycler en quelque chose ce dessert immangeable en l’état…je ne me fais pas de soucis, je vais bien trouver !
C’était mon premier essai de tarte crue, je m’attendais donc à un raté…le succès sera pour la prochaine fois! Pouvez-vous me confirmer la part de chocolat et de beurre de cacao dans cette recette ? Qu’est-ce qui a pu clocher dans ma version ?
Belle journée !

Répondre
Clémence 1 mai 2020 - 10 h 31

Bonjour Cinderella,
Je suis vraiment désolée de cet échec, d’autant plus que le cacao cru est un ingrédient de luxe. Pour le crust ce sont des proportions classiques, et le beurre de cacao est également là pour faire tenir les éléments entre eux – en refroidissant, il durcit et rend du même coup la pâte bien croquante. Avant d’être passée au réfrigérateur en revanche, elle a l’air un peu grasse mais c’est tout à fait normal. Quant à la crème au chocolat, ce sont les bonnes quantités (l’idée étant d’avoir une belle concentration en cacao), mais il y a également beaucoup de lait ! Sinon la pâte serait effectivement très épaisse et inutilisable. Quelle proportion de tofu soyeux et de cacao cru avez-vous utilisée ?

Répondre
Cinderella24 3 mai 2020 - 15 h 27

Bonjour Clémence,
Pour la pâte qui est un peu grasse et qui durcit en refroidissant, je l’avais déjà expérimenté une fois en faisant une pâte à l’huile de coco, je crois tout simplement que je ne suis pas fan du résultat, même refroidi, la pâte était effectivement bien croquante mais tout de même trop grasse en bouche pour mon palais. Pour cette pâte-ci, elle se tenait hyper-bien même sans l’huile, j’aurais pu l’utiliser ainsi et j’avais hésité mais voulais suivre la recette (comme quoi parfois l’intuition fonctionne mieux).
Je vous rassure, je n’ai pas gaspillé beaucoup de caca cru pour le coup, voulant respecter des proportions que je connaissais déjà de crème au tofu soyeux donc ici il y avait 240g de tofu soyeux pour 50g de cacao cru. Mon erreur aura été de rajouter du liquide (lait d’amande et sirop d’érable). Même en petites quantités, c’était déjà trop. Je vais me consoler en piochant dans vos merveilleuses recettes à base de fraises, testées et adorées.
Belle journée à vous !

Clémence 4 mai 2020 - 10 h 23

Ah oui je comprends pour la pâte, c’est en effet une histoire de goût et certaines personnes supportent mieux les matières grasses que d’autres, l’huile de coco étant en plus un peu particulière.
J’ai posté hier une nouvelle tarte crue aux fraises, avec option pâte cuite rien que pour vous (je venais de lire votre message) 😉 Mais il y a pas mal d’huile de coco dans la crème pâtissière.
Pour ce qui est de la crème au chocolat vous avez bien fait d’utiliser vos proportions, mais en effet vu la faible quantité de cacao le lait d’amande était en trop, ça aurait sûrement très bien fonctionné avec juste le tofu soyeux. Et en effet, écoutez toujours votre intuition, c’est elle qui sait le mieux ! Belle journée!

Cinderella24 4 mai 2020 - 16 h 09

Bonjour Clémence,
Il faut dire que je suis difficile niveau desserts: il faut qu’ils soient ni trop sucrés, ni trop gras. Je diminue systématiquement par 2 voir plus les quantités de sucre dans les recettes. Pour les lipides, je n’ai vraiment rien contre surtout lorsqu’ils sont bons pour la santé et j’aime l’huile de coco. Cela dit en grande quantité elle peut devenir écoeurante je trouve, surtout lorsqu’il y a déjà des corps gras de type oléagineux.
C’est gentil pour le lien vers la recette de pâte cuite de votre ancien blog ! C’est, à peu de choses près, déjà ma base de biscuits ! Je l’adore, je mixe les farines et ajoute du cacao en poudre, mais « brut »avec un soupçon de gingembre cela doit être bon !!
Je retenterai cette recette plus tard, pour l’instant, la saison des fruits commence et le chocolat sera boudé.
Belle journée !

Répondre
Clémence 5 mai 2020 - 17 h 27

On a tous nos préférences en matière de dosages comme d’ingrédients, c’est pour ça qu’il ne faut pas hésiter à modifier un peu les recettes selon ses critères, même si parfois il y a des loupés. Ca arrive, c’est ça la cuisine!

Farinedetoiles 13 avril 2020 - 21 h 37

elle a l’air délicieuse ! J’aime beaucoup la farine de souchet, surtout depuis qu’on doit éviter les oléagineux car mon Augustin y est intolérant en ce moment (je sais, c’est horrible et je sais que tu me comprends !!), mais j’ai dû mal à en trouver, on a fini notre dernier paquet récemment…bref, je garde l’idée de ta tarte dans les choses à tester bientôt ou plus tard ! J’espère que tu vas bien ainsi que les tiens !

Répondre
Clémence 17 avril 2020 - 9 h 49

Oh le pauvre, du coup il n’y en a plus à la maison j’imagine ? Dur pour vous… Du coup le crust va être compliqué car hors la farine de souchet il y a des amandes et des noix. Tu pourrais trouver une autre recette de crust (cru ou cuit) et faire juste la garniture de ma recette par exemple ! A très bientôt et belle journée 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.