Accueil RecettesThématiqueEntrées Velouté de courge au miel & à la chicorée et son croustitopping express aux noix & sarrasin

Velouté de courge au miel & à la chicorée et son croustitopping express aux noix & sarrasin

par Clémence

 

La fin de la saison des courges approche doucement et pour une fois, je n’en suis absolument pas lassée – pourtant, je les ai encore cuisinées sous toutes les formes cette année : sucrées ou salées, en verrines, mijotées ou à l’apéro, en tarte avec des noix de pécan et bien sûr dans des pumpkin spiced muffins. Avant de pénétrer dans le No Veggie Land des derniers mois d’hiver, pendant lesquels les courges et légumes racines ne sont plus très bons et les légumes primeurs encore au chaud sous terre, je vous propose donc une recette qui change un peu, au cas où de votre côté, un petit ras-le-bol du classique velouté-de-butternut-aux-pommes-de-terre pointerait le bout de son nez.

 

 

Je suis tombée l’autre jour sur une jolie petite courge carat à la chair fondante et sucrée, idéale dans des soupes. Elle n’est pas toujours très facile à trouver, mais vous pouvez parfaitement la remplacer par une courge musquée. C’est une fois rôtie au four (la meilleure façon de préparer les courges selon moi), que son parfum m’a inspiré cette recette sucrée-salée toute simple mais très originale, au miel et à la chicorée – oui, le drôle de truc que vous serait mamie au petit-dej’ et auquel je donne volontiers une seconde chance. Le miel accentue la douceur de sa chair, tandis que la chicorée lui apporte cette petite pointe d’amertume qui change tout, en évoquant presque le café brûlé. Essayez donc de faire deviner à quelqu’un le parfum secret (mamie est hors jeu bien sûr).

 

Si vous n’êtes pas très chicorée, je vous déconseille de la supprimer carrément car le velouté serait alors trop miellé. Remplacez-la plutôt, au choix, par une belle cuillerée de maca en poudre pour bon shoot de vitalité, un petit expresso bien serré (si vous aimez vraiment le café) ou une cuillerée de purée de noisette (pour les vrais amateurs de sucré-salé). Quoi qu’il en soit, sa présence reste ici très subtile et vous pouvez au contraire augmenter les doses! Idem pour le miel, que vous pouvez ajouter cuillerée par cuillerée au moment du mixage pour en ajuster les quantités selon vos goûts et le parfum de la courge utilisée. Ici, j’ai choisi un miel de sarrasin bien corsé, c’est mon préféré en hiver et il tient la route face à la chicorée, mais vous pouvez bien sûr utiliser celui qui vous plait – un miel de montagne ou de châtaigner sera très bien par exemple.

 

 

Le topping croustillant, sans gluten et sans flocons, est super facile à préparer et il apporte un beau contraste avec le crémeux du velouté – sans parler de sa richesse en nutriments qui fait de ce duo de choc un repas quasi complet : à son actif, du sarrasin, des noix, quelques fèves de cacao cru et une pincée de muscade, le tout transformé en pépites croquantes par la magie du beurre de cacao. J’en prépare des pots entiers et je les sème un peu partout sur mes poêlées de légumes, dans les salades ou en snacking express quand je préfère éviter le sucre ou qu’il est plus l’heure de déjeuner que de goûter. Vous pouvez bien sûr utiliser les graines et noix de votre choix (noisettes, amandes, sésame ou tournesol) et zapper les fèves de cacao – quoi que ce soit dommage vu leur affinité avec la courge –  en revanche, difficile de faire sans beurre de cacao puisque c’est lui qui, en solidifiant, va faire tenir entre eux les ingrédients des pépites. On en trouve désormais très facilement sur le net ou en magasins bio, faites le plein car je vais bientôt vous proposer une recette de granola très gourmand pour finir votre paquet! Sinon, vous pouvez quand même tenter l’huile de coco, mais conservez les pépites au frigo, où elles resteront bien compactes et ne les mettez sur le velouté qu’au dernier moment.

 

 

Ce velouté supporte très bien la congélation (pensez aux moules à muffin en silicone, très pratique pour faire des parts individuelles), quant aux pépites, elles se gardent une dizaine de jours dans un bocal à température ambiante. C’est un plat parfait pour un repas express, nutritif et léger (mais gourmand), mais aussi pour recevoir avec brio dans le genre “créatif-chic”, d’autant plus qu’il peut tout à fait être préparé à l’avance. Allez, avouez que les courges vont vous manquer !

 

 

 

 

Velouté de courge au miel et chicorée, croustitopping aux noix et sarrasin

Imprimer
Pour: 4 personnes Temps de préparation: Temps de cuisson:
Nutrition facts: 200 calories 20 grams fat
Avis 5.0/5
( 4 votes )

INGREDIENTS

  • Pour le velouté
  • Une courge d'1 kilo (variété Carat, muscade, butternut ou potimarron)
  • 2 c. à café d'huile d'olive
  • 1 c. à café de bouillon végétal en poudre
  • 1 c. à café de tamari
  • 3 c. à café rases de miel au choix (voir notes)
  • 2 c. à café bombées de chicorée
  • Sel et poivre
  • .
  • Pour le topping croustillant
  • 50 g de sarrasin non décortiqué
  • 30 g de noix de Grenoble (ou de noisettes)
  • 20 g de beurre de cacao
  • 4 à 6 fèves de cacao cru, selon leur taille
  • 1 pincée de noix de muscade
  • 1/2 c. à café de sel marin

INSTRUCTIONS

  1. Préchauffez le four à 180°C (th. 6).
  2. Coupez la courge en deux, ôtez les graines avec une cuillère et badigeonnez la chair avec l'huile d'olive, ajoutez une pincée de sel et un tour de moulin à poivre sur chaque moitié. Faites cuire sur la plaque du four jusqu'à ce que la chair soit bien fondante, 30 minutes environ.
  3. Pendant ce temps, préparez 400 g de bouillon et maintenez au chaud.
  4. Lorsque la courge est presque cuite, ajoutez sur la plaque les graines de sarrasin et les noix et laissez toaster pendant 10 minutes, en remuant à mi cuisson et en ajoutant le beurre de cacao dans un bol pour le faire fondre. Retirez courge, noix, sarrasin et beurre de cacao du four.
  5. Hâchez grossièrement les noix et les fèves de cacao et mélangez-les avec le sarrasin, la muscade et le sel. Ajoutez le beurre de cacao fondu, mélangez bien et étalez en une seule couche sur une assiette, placez au réfrigérateur 10 minutes pour faire durcir.
  6. Otez la peau de la courge si besoin, coupez la chair en gros morceaux et mettez-les dans le bol du blender avec 350 g de bouillon, le tamari, tout ou partie du miel et de la chicorée. Mixez longuement jusqu'à l'obtention d'une belle crème lisse et veloutée, en ajoutant le reste du bouillon selon la texture souhaitée. Goutez et ajustez les quantités de miel, chicorée et tamari selon vos goûts, salez légèrement si besoin.
  7. Otez le granola du réfrigérateur et cassez-le en pépites.
  8. Servez le velouté bien chaud avec le topping à part et régalez-vous!

NOTES

Vous pouvez remplacer la chicorée par un petit expresso bien serré, une cuillerée à soupe de maca en poudre ou une cuillerée à soupe bien bombée de purée de noisette.

Vous devriez aussi aimer :

6 commentaires

Svetlana 21 octobre 2021 - 11 h 06

Quelle merveille cette recette, c’est le genre de saveurs que j’aime ! J’adore la chicorée (je ne l’associe pas aux grand-mères spécialement d’ailleurs…et quand bien même, j’aime bien la nourriture rustique), je bois très régulièrement du Yannoh ayant arrêté le café il y a des années pour la santé, j’aime tout de même ce goût et ça s’en rapproche. Je n’aurais jamais pensé l’associer aux courges que j’adore !
Le granola semble exquis, mais je pense juste toaster les graines car pas trop envie d’acheter de beurre de cacao. ça sera moins croustillant, mais tant pis. Le sarrasin est une saveur très réconfortante pour moi. Et je pense utiliser du sirop d’érable plutôt que du miel. J’espère que ça ne vous froissera pas 😉
ps: Je me demande si cette recette figure dans “les soupes qui nous font du bien” que j’ai envie d’acheter.

Répondre
Clémence 21 octobre 2021 - 11 h 46

Non, cette recette n’est pas dans les Soupes, c’est une exclusivité du blog, mais vous en trouverez plein d’autres du même genre dans le livre ! Vous êtes tout à fait libre d’apporter toutes les variantes que vous voudrez à cette recette, elle est là pour ça est je prend soin de toujours proposer des recettes très customisables selon les goûts de chacun.e 😉

Répondre
Noémie 30 novembre 2020 - 19 h 19

Un assemblage qui réveille Mes papilles!! Ma question se pose sur la chicorée! Vous dites 2 cac de chicorée en poudre directement ajoutée ou infusée d’abord!? Je suis fan de chicorée et l’utilise en grains infusés tel le faisait ma grand-mère justement! J’ai donc un doute puisque vous proposer de le remplacer par un expresso!
Impatiente de goûter à ce délice, Merci pour vos Lumieres..

Répondre
Clémence 19 décembre 2020 - 17 h 12

Bonjour Noémie, je suis désolée de ce temps de réponse inadmissible, j’ai un mois de décembre très chargé…. j’ai utilisé de la chicorée soluble (en poudre) ajoutée directement. Mais dans cette recette vous pouvez utiliser votre méthode préférée, la quantité de liquide dépend surtout de vos préférences (velouté très épais ou plus clair). Je vous souhaite de joyeuses fêtes 🙂

Répondre
Aude 26 janvier 2020 - 19 h 35

Quelle belle variation autour de la courge! Je ne m’en suis pas lassé non plus cette année et je les ai trouvées plus goûteuses. Je testerai volontiers votre association qui sort de l’ordinaire. Les photos sont magnifiques! Petite question (bête sûrement) mais quand vous parlez de fèves de cacao cru, est-ce la même chose que du grué de cacao? Merci d’avance pour votre réponse.

Répondre
Clémence 28 janvier 2020 - 11 h 18

Merci beaucoup ! Oui c’est la même chose, le grué ce sont des fèves concassées. En revanche, il n’est pas forcément réalisé avec des fèves crues (c’est à dire non torréfiées) comme c’est le cas dans cette recette. Vous pouvez utiliser du grué classique bien sûr, vous aurez moins de nutriments mais toujours le bon goût du cacao 🙂

Répondre

Laissez un commentaire

En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site.

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience, pour partager les articles sur vos réseaux sociaux et pour conserver vos favoris Accepter Lire plus